SHOWTIME a musical

SHOWTIME a musical

SHOWTIME a musical

 

SHOWTIME a musical


SHOWTIME
est le troisième et dernier volet d’un cycle de danse et théâtre musical, inspiré par l’histoire du théâtre américain de 1830 à nos jours (vaste sujet !). Ces spectacles sont des divertissements, mais ils contiennent aussi une critique sociale importante. Ils ne sont en aucun cas des reconstructions ou des revivals, mais s’appuient sur les formes théâtrales d'hier pour pointer les problèmes d'aujourd'hui.


BLACK’N’BLUES
(2010) est un minstrel show contemporain enjoué qui aborde les problèmes de racisme et de sexisme. OPENING NIGHT (2012) est un vaudeville à l’américaine qui explore la complicité et la rivalité entre un vieux showman et son jeune acolyte, à travers les thèmes de la transmission, du vieillissement et de la mort. SHOWTIME (2013) est une comédie musicale qui tourne autour des troubles du genre et de l’identité, et de la difficulté d’aimer et d’être aimé.

SHOWTIME a musical

The world is a stage, the stage is a world of entertainment!

Le monde est une scène, la scène est un monde de divertissement !

The Band Wagon (1953)


Depuis mon enfance, je rêve de réaliser une comédie musicale.

Ce n’est donc pas étonnant que mes spectacles baignent par moment dans une atmosphère de Broadway et que les aspects de cabaret, de music-hall et de vaudeville y soient de plus en plus prononcés avec un traitement musical qui leur sert de fil conducteur.

D’un autre côté, ils sont devenus plus politiques. Non pas dans le sens de délivrer un message, mais plutôt dans celui de soulever une interrogation et de marquer un engagement quant aux sujets de race, de classe, d’orientation sexuelle et de genre. Mes spectacles traitent des questions d'appartenance.

Dans mon travail, j’éprouve un grand plaisir à chercher la singularité de chaque interprète, à construire des situations scéniques ambivalentes et à faire naître des points de vues multiples et contradictoires pour chaque spectateur. Ces divertissements tragi-comiques et populaires interrogent la complexité du monde, luttent contre le politiquement correct et laissent souvent un arrière goût doux-amer.


SHOWTIME
est un éloge à la différence, à la singularité de chaque être humain, et à la coopération difficile de l’individu face au groupe.

 

SHOWTIME a musical

avec
Hortense Belhôte
Mathieu Grenier
Rodolphe Martin
Laurène Pierre-Magnani
Simon Marozzi
Isnelle da Silveira
Mark Tompkins
Darryl Woods
Jean-Louis Badet

 

Direction artistique : Mark Tompkins
Scénographie & Costumes : Jean-Louis Badet
Livret & Musique : Mark Tompkins & Mathieu Grenier
Direction musical e : Mathieu Grenier
Chorégraphie : Mathieu Grenier, Mark Tompkins & les interprètes
Assistante à la mise en scène : Isnelle da Silveira
Création Lumière & Direction technique : Rodolphe Martin
Son : Raphaël Parseihian ou Pierre Lemerle
Assistante Costumes : Eléonore Stoll

Musique enregistrée :
Piano : Mathieu Ben Hassen
Guitare : Denis Cornardeau
Batterie : Tony Lavaud
Contrebasse & Basse : Guillaume Vallot

Musique enregistrée au Shaman Studio, Bordeaux
Ingénieurs son : Leroy Chambers & Benoît Malo
Mix & Mastering : Pierre-Yves Marani

Administration & Diffusion : Amelia Serrano
Assistante Administration : Sandrine Barrasso

Durée : 95'



Créé le 8 octobre 2013 à La Filature - Scène nationale, Mulhouse

 

SHOWTIME

SHOWTIME a musical 

SHOWTIME 

Le Backstage Musical


SHOWTIME
s’inspire de la comédie musicale américaine et notamment du backstage musical, genre dans lequel la complexité de jeu entre la représentation de la vie et la vraie vie est soigneusement construite. La vie en coulisse, avec ses intrigues et ses rivalités, crée évidement de nombreux conflits et quiproquos. Les faux semblants et les enjeux sentimentaux produisent des situations tragi-comiques aussi hilarantes que désespérées.

Ces musicals mélangent allègrement l’enthousiasme et la frustration, l’humour et la grâce à travers le chant et la danse. Le jeu entre la fiction et la réalité dévoile les mécanismes du spectacle dans le spectacle et compose un labyrinthe de sens où se superposent et se confondent toutes les émotions.

Nous rions et pleurons avec les personnages, nous identifiant avec leur bonheur fragile et leur difficulté d’aimer et d’être aimé. Mais heureusement pour nous, happy end ou non, ils continuent de chanter et danser. Et c’est ça, la véritable magie de la comédie musicale.


Let’s do it, let’s make a show
Where everybody has a chance
To love another at a glance
Or at least get in his pants
Tears and laughter hold hands
Full of heartbreaks the last dance
Let’s do it, let’s make a show


Let’s do it, let’s make a show
A musical with song and dance
A comedy with smiles and laughs
A tragedy with tears and trance
Sentimental, love, romance
Dramatic, let’s take a chance
Let’s do it, let’s make a show
Let’s do it, let’s make a show
Let’s do it, let’s make a show
A show to end all shows!
Let’s do it!

SHOWTIME
SHOWTIME Gladys, matrone & Jimmy, meneur de revue du Paradise Garage

Le Spectacle

SHOWTIME joue avec les codes et les stratégies de la comédie musicale classique, autant qu'avec celles des télé-crochets d'aujourd'hui, afin de créer un musical contemporain. La pièce met en scène le cheminement de l'individu engagé dans un processus de création de l'audition jusqu'à l'aboutissement d'une revue.

 

Cette trajectoire, mêlée d'embûches et d'épreuves, ne va pas sans heurts et conflits. Les contraintes matérielles, les crises d'égos, la fatigue, les exigences artistiques et techniques seront transcendées, avec humour et une bonne dose de cruauté, par le chant et la danse. Le final devant le grand rideau rose à paillettes rejoint la grande tradition du Music Hall, avec d'authentiques costumes des Folies Bergère et du Casino de Paris.

 

La structure et la dramaturgie du spectacle viennent en grande partie de la musique et des chansons, avec un travail choral et polyrythmique élaboré, et des danses chorégraphiées sur la musique originale de Mathieu Grenier et Mark Tompkins. La musique est influencée par Broadway, mais aussi par le rock, le blues, le jazz et la soul. Les chansons sont à la fois populaires et pointues, et les textes, pleins d'ambiguïté et de double sens, résonnent avec les thèmes de l'identité et les troubles du genre.

 


Everybody loves the one that loves another
Everybody loves the one that went astray
Everybody loves the wrong one
Everybody loves the one that got away

SHOWTIME 

EXTRAITS DE PRESSE


Epaulé par une troupe de performers hors pair, Mark Tompkins concrétise son rêve de toujours : créer une comédie musicale. SHOWTIME a musical est un exercice de style réussi et culotté, à la recherche de la revue perdue... (...) D'abord féroce, puis touchante, la parodie devient franchement enthousiasmante quand de vrais numéros en costumes à paillettes et trucs en plume s'enchaînent dans un embryon de spectacle musical Broadway style. On apprécie alors le talent hors pair de ces interprètes, qui dansent et chantent surtout en anglais des textes signés Mark Tompkins, mis en musique par le co-chorégraphe, pianiste et crooner de charme Mathieu Grenier. Un joli répertoire dont les titres entraînants vantent la différence, le respect de l'autre et l'amour du music hall.

Delphine Goater, 16 janvier 2014, www.resmusica.com


C'est un spectacle délectable, ô combien euphorisant, que nous offre-là Mark Tompkins (...) SHOWTIME a musical rue dans les brancards de l'industrie du spectacle, utilise les codes en vogue de l'entertainment de masse pour nous amuser avec intelligence et talent. La première partie s'offre comme la parodie hilarante d'une conception du divertissement telle que véhiculée par le petit écran, sertie de références bien senties aux problématiques identitaires actuelles, aux comportements d'intolérance à la différence, aux contradictions effarantes de notre époque. (...) Tous, ils sont formidables, merveilleusement beaux, merveilleusement drôles, mis en valeur par des costumes somptueux. Coupes, matières, couleurs, c'est un régal pour les yeux. Car SHOWTIME est aussi et surtout une ode sincère à l'esthétique du Music Hall, une déclaration d'amour à l'inventivité des numéros de revues, une célébration joyeuse de la scène comme piste de chant et de danse.

Marie Plantin, 15 janvier 2014, http://spectacles.premiere.fr


Dans un tourbillon que l'on ne maîtrise pas et qui nous emporte, on circule du casting aux répétitions pour arriver au spectacle. On accède aux coulisses qui nous délivrent dans un vaudeville à l'américaine toutes sortes d'occasion de rire grassement aux éclats. Tompkins sait calmer l'affaire quand il faut, ne glissant jamais dans le vulgaire. Comment le pourrait-il ? Les interprètes ici présents regorgent de talent, tous, danseurs, acteurs, chanteurs répètent jusqu'à l'épuisement. (...) SHOWTIME est un pur spectacle, qui sous couvert de divertissement vient interroger une course à la réussite qui interroge la relation posée au corps. C'est parfait... et tellement drôle !

Amélie Blaustein Niddam, 15 janvier 2014, www.toutelaculture.com

 

Dans un premier temps, on se trouve à l'état de téléspectateur addict aux concours destinés à découvrir de nouvelles Stars, dans la peau aussi du chorégraphe ayant à faire son casting au moyen d'interminables et parfois insupportables auditions. Cet acte est amusant, et même loufoque, avec des numéros de music-hall à l'ancienne partant dans tous les sens. Suivi d'une partie sombre, mélancolique et nostalgique, qui déconstruit la notion de spectacle, d'une manière brechtienne dévoilant l'envers du décor, celui des coulisses et des temps morts entre deux répétitions. Ce moment de doute, de distance ou d'autoréférence passé, arrive le temps de l'émerveillement, avec un décor lorgnant vers Vegas, le Moulin Rouge ou le Crazy, des costumes chamarrés et des plumes d'autruche teintes en rose, en veux-tu en voilà. (...) Inutile de dire qu'on passe une excellente soirée.

Nicolas Villodre, 14 janvier 2014, www.umoove.fr


Et la magie du spectacle vivant opère. On passe du rire un peu facile à l'émotion sincère, du gag à trois francs six sous à la réjouissance. De la parodie de l'amateurisme au talent, tout simplement. On se prend à aimer cette petite équipe attachante du Showtime pour sa capacité à nous faire vibrer, à nous transporter ailleurs. La bonne humeur se propage dans la salle comme une trainée de poudre, le public sort de là avec le sourire. Une proposition remarquablement construite, menée tambour battant.

Frédérique Meichler, 12 octobre 2013, L'Alsace

 

 

 

 

Mark Tompkins, Directeur Artistique & Composition Musicale 
Après une série de solos et spectacles collectifs, il fonde la compagnie I.D.A. en 1983. Au fil du temps, sa manière unique de fabriquer des «objets performatifs non identifiés» est devenue sa signature. Solos et pièces de groupe, concerts et performances mêlant la danse, la musique, le chant, le texte et la vidéo sont les étapes de ce parcours initié au début des années 70 et poursuivi avec la complicité du scénographe Jean-Louis Badet depuis 1988. Il mène une recherche sur l’improvisation et la composition instantanée par son enseignement et ses performances avec de nombreux danseurs, musiciens, éclairagistes et vidéastes. Ses spectacles récents évoluent vers le théâtre musical, s’inspirant du music-hall, du cabaret, du minstrel show et du vaudeville. En 2008, il reçoit le Prix SACD de la Chorégraphie pour l’ensemble de son œuvre.

 

 

Jean-Louis Badet, Scénographie & Costumes
Etudie la peinture à l'Ecole des Beaux Arts de Paris et de Perugia en Italie. A partir de 1970, résidant au Danemark, ses activités de peintre le conduisent à collaborer avec des chorégraphes pour la réalisation de décors et de costumes. De 1980 à 1992, il dirige l'association Espace Danse au sein de l'Institut Français de Copenhague, qui présente et produit de jeunes chorégraphes français et internationaux. Depuis 1988, il est scénographe, costumier et collaborateur artistique de la Cie I.D.A. En 2010, il joue dans L’oubli, toucher du bois de Christian Rizzo.

 

 

Jean-Louis Badet & Mark Tompkins 
Ils fabriquent des spectacles ensemble depuis 1988. Durant les années 90, ils créent un lieu de vie et de travail à Arbecey, un petit village en Franche-Comté, où ils rénovent une ancienne fromagerie, deux maisons et une grange. Depuis 2002, ils y organisent des stages d’été codirigés par des artistes internationaux et préparent leurs productions.

 

 

Mathieu Grenier, Composition & Direction Musicale
Il étudie la musique, le théâtre, et la danse contemporaine au Conservatoire Régional de Bordeaux. En 2009, il participe à la formation ex.e.r.ce au CCN de Montpellier auprès de Mathilde Monnier, Mark Tompkins, Loic Touzé et Stéphane Bouquet. En 2010, il rejoint la Cie I.D.A. dans BLACK'N'BLUES, puis OPENING NIGHT, un duo avec Mark Tompkins. En 2012, il crée deux autres duos, When I don't dance I collect crystal balls avec Magdalena Chowaniec à Tanzquartier, Vienne (A), et Petit éloge 2 avec Julie Oosthoek au Cuvier, CDC Aquitaine. Il est musicien, arrangeur et compositeur du groupe The Toys

 

 

Isnelle da Silveira, Assistante à la mise en scène

Improvisant intensément avec le percussionniste Louis-César Ewandé, elle développe une danse solo qui mélange le rituel et la transe, présentée en Europe, Amérique Latine et Afrique de l’Ouest. Ses partenaires en musique sont Jon Balke, Jean-Pierre Charron, Marilyn Mazur, Jorgen Teller, Audun Kleive. Elle vit en Belgique depuis 1992, conçoit des spectacles et des événements et collabore avec les chorégraphes, musiciens et réalisateurs Mirko Banovic, Sidi Larbi Cherkaoui, Véronique Delmelle, Lisi Estaras, Joan Grau, Michel Hatzigergiou, Guido Hendrickx, Niek Kortekas, Lazara Rosell Tony Lowe, Heddy Maalem, Alain Platel et Mark Tompkins.

 

 

Hortense Belhôte
Formée aux Cours Simon puis au Conservatoire du 19ème à Paris, elle tourne dans deux films de Jean-Pierre Mocky. Depuis 2008, elle joue avec les compagnies de théâtre Passages, Les Avatars et Dans le Ventre. Titulaire d'un Master d'Histoire de l'art, elle développe des formes originales alliant savoir et théâtralité, sous le nom L'Université du BazArt, soutenu par le Théâtre du Rond Point en 2008. Avec le chef d'orchestre Hacène Larbi, elle collabore sur des spectacles de contes pour enfants et à l'élaboration d'un Opéra. Depuis 2012 elle est « Dali » dans le duo burlesque Kissing Nodules avec Sarah Cohen-Hadria.

 

 

Simon Marozzi
Après des études de lettres il rejoint la Cie La Hors De et participe aux créations : Les Brigands, San Diego, Strip Tease, Warhol Fact, Ex Pasolini... Il collabore aussi avec Judith Lesur, Philippe Labaune, Roger Planchon. A l'étranger, il participe à plusieurs créations : au Luxembourg avec Claude Frisoni et Fabienne Zimmer, au Burkina Faso avec la Cie Tegerrer Dance, à Moscou et au Tatarstan avec Christophe Feutrier, et dans le cadre de Kosice, Capitale européenne de la Culture 2013, avec Step By Step.

 

 

Laurène Pierre-Magnani
Après un bac Théâtre clôturant neuf années de pratique, elle étudie le dessin et la bande dessinée deux ans. Etudiante en Jazz au Conservatoire de Bordeaux de 2009 à 2012, elle chante dans de nombreux groupes de styles très divers, depuis le gospel jusqu’au hip-hop. Intervenante auprès du jeune public et professeur de chant peu orthodoxe, elle intègre en 2012 le groupe de post rock électro SAKYA, qui lui permet de jouer sur les plus grosses scènes et festivals aquitains et fonde son projet DurdN, pour lequel elle écrit, compose et chante un rock soul assez fusion qui évite l’étiquetage.

 

 

Darryl Woods
Après des études au Florence School of Ballet en Alabama, puis au Ballet Alabama, il s’installe à New York et poursuit sa formation auprès de Arthur Mitchell’s Dance Theater of Harlem, Alvin Ailey et Steps@74th. Il tourne en Europe dans Duke Ellington’s Sophisticated Ladies. Il s’installe en Belgique et rencontre Alain Platel pour la création lets op Bach. Il collabore dans Batime avec les anciens de Platel, Lisi Estaras, Einat Tuchman et Isnelle da Silveira, puis rejoint l’équipe de Sidi Larbi Cherkaoui en tant qu’interprète dans Foi, Myth et Babel, et assistant sur Tempus Fugit. Il est également interprète pour le KVS à Bruxelles, Het Leven en de Werken van Leopold II et dans de nombreux projets de télévision et de cinéma.

 

 

Rodolphe Martin, Lumière & Direction technique
D'abord régisseur général pour plusieurs compagnies, il développe une façon personnelle de transformer n’importe quel lieu, d’une friche industrielle à un théâtre conventionnel, en scène. Il découvre les rigueurs de l’éclairage, de la direction technique et des esthétiques différentes en collaborant avec Carolyn Carlson, les compagnies Lahorsde et Eric Massé. Il rejoint I.D.A. en 2007, crée la lumière de ANIMAL Femelle, LULU, empty holes, kings&queens, OPENING NIGHT et goûte à la performance.

 

 

Raphaël Parseihian, Son
Créateur sonore et régisseur son pour le théâtre. Membre de La Péridurale, compagnie de théâtre installée à Bruxelles. En 2009, Il créé Brane Project à Lyon, un collectif de recherche autour de la création musicale et de la spatialisation du son. Ils construisent un système de multidiffusion doté de 70 haut-parleurs. Il travaille au théâtre avec Jean-Claude Berutti, Richard Brunel, Éric Massé et Géraldine Bénichou.

 

 

Eléonore Stoll, Assistante costumes 
Après une licence d'Histoire de l'art, elle s'oriente vers l'habillage des corps. Elle apprend les fondamentaux de la couture artisanale et sur mesure, puis se spécialise dans le costume de spectacle vivant en suivant un diplôme des métiers d'art, option costumier réalisateur. Elle suit des stages à l'Opéra de Vienne en Autriche ainsi qu’à l'Opéra Bastille et participe à la création de costumes pour la Loyale du CDN de Besançon, la Cie Chikadee et la Cie du Sablier à Dijon.

 

 

L'utilisation des textes et photos présentés sur ce site sont protégés par les règles relatives à la propriété intellectuelle. Merci de nous contacter pour toute utilisation ou reproduction, même partielle, des éléments de ce site.

La Cie I.D.A. Mark Tompkins est subventionnée par la DRAC Ile-de-France / Ministère de la Culture et de la Communication au titre de l'Aide à la compagnie et par la Ville de Paris.

© 2017 I.D.A. Mark Tompkins | Mentions légales | admin | Création web arborescencia