Spectacles et concerts

Enseignement et Recherche

Arbecey

Enseignement actuel

L’enseignement actuel de Mark Tompkins est lié à ses centres d’intérêts du moment, avec des thèmes récurrents - la question de la « présence » scénique – le rapport entre l’intention et l’acte - la relation entre l’acteur et le témoin - la naissance et construction des « images complexes » - la durée et la dégradation des formes.

LA COMPOSITION INSTANTANEE
UNE QUESTION DE CHOIX
MARK TOMPKINS

Lorsqu’il improvise, le performeur travaille simultanément sur plusieurs niveaux de perception. Ainsi, il écoute, regarde, ressent, agit et réagit selon ses perceptions et celles de ses partenaires dans un espace-temps donné. L’art de la composition en temps réel réside dans ses capacités à rester ouvert aux richesses des pulsions internes et externes. Mais aussi, à recevoir, traiter et proposer de la matière en un flux de feedback ininterrompu. Comment éviter la surcharge d’informations, comment rester activement attentif, comment faire « rien » et pourtant agir ?

Ce travail vise, à travers des structures et des jeux simples, à ouvrir et à aiguiser les sensations et les perceptions. Une exploration de certains appuis - la vision, la sensation du poids, le centre et la périphérie, la relation interdépendante, le temps simultané, l'état de non-agir - qui développent l'écoute intérieure en tant qu'acteur et le regard extérieur en tant que témoin. Une analyse de la naissance et du développement des formes, du solo jusqu'en groupe.

AUDIBLE MOVEMENT, VISIBLE SOUND

NUNO REBELO & MARK TOMPKINS

La pratique de la composition instantanée est fondamentalement la même pour les danseurs et les musiciens. La différence la plus importante réside dans l’utilisation du corps – l’instrument principal dans les deux cas – et la motivation d’agir. Pour un danseur, le corps est l’instrument et la motivation première est de créer du mouvement, autrement dit, d’être vu. Pour un musicien, le corps dans sa relation avec un objet est l’instrument et la motivation première est de créer du son, autrement dit, d’être entendu.

La collaboration de Nuno Rebelo et Mark Tompkins est fondée sur l’investigation des similitudes et des différences entre leurs points de vue respectifs, comprenant et accentuant les zones grises de mixage et de contamination.

Du son pour les yeux, du mouvement pour les oreilles.

VIDEODANSE

UN CERTAIN REGARD
MARK TOMPKINS & GILLES TOUTEVOIX

Si cadrer c’est composer, alors comment composons nous le monde dans lequel nous vivons ? Comment capter et traduire la sensation et l’émotion d’un corps en mouvement en image ?

D’abord, à travers des structures d'improvisation très simples et avec du matériel vidéo léger, nous explorons la perception visuelle, et notamment la relation entre l'œil humain et l'œil de la caméra. Ensuite, nous travaillons sur des « plans séquences », proches de la performance, où tous les éléments (image, son, lumière, action) doivent êtres maîtrisés lors de la prise de vue. Puis, en petite équipe, chaque participant dirige un projet, réalise une courte vidéo et participe aux projets des autres. Tout le monde filme, tout le monde danse.

 

et pour information

Mark Tompkins a rencontre Steve Paxton, Lisa Nelson et le Contact Improvisation en 1978 lors d’un stage à la Ste Baume en France. Pendant une quinzaine d’années, il a pratiqué et enseigné le Contact Improvisation en France et en Europe. Puis, son enseignement s’est orienté, peu à peu, vers l’improvisation et la composition instantanée.


CONTACT IMPROVISATION

Le Contact Improvisation est à la fois une forme de danse, une technique et une pratique de mouvement initiée par Steve Paxton à partir de 1972 aux Etats-Unis, et ensuite développée par lui, mais aussi beaucoup d’autres personnes au cours des décennies suivantes. Aujourd’hui, cette danse « démocratique » (sans « copyright », elle appartient à ceux qui la pratiquent) est enseignée et pratiquée dans le monde entier.
Le Contact Improvisation est un dialogue, un corps à corps improvisé entre deux partenaires, qui s’engagent dans un jeu d’exploration du poids en relation avec les forces de la gravité, de l’inertie et de l’élan. Il peut évoluer aussi bien en micromouvements, très lents et épidermiques, ou au contraire être très dynamique, avec des voltiges et des chutes spectaculaires.
Comme son nom l'indique, il est question du toucher - mais pas seulement, c’est une danse de tous les sens - et d’improviser - inventer des stratégies nouvelles et apprendre à s’abandonner à l’instant afin de « survivre » à l’activité constante de désorientation et de désaxement.
Le développement du Contact Improvisation a engendré en 1975 une revue, Contact Quarterly, a vehicle for moving ideas, qui publie des articles, des essais et des entretiens sur le Contact Improvisation, les pratiques « bodymind » et la danse contemporaine.
www.contactquarterly.com

 

L'utilisation des textes et photos présentés sur ce site sont protégés par les règles relatives à la propriété intellectuelle. Merci de nous contacter pour toute utilisation ou reproduction, même partielle, des éléments de ce site.

La Cie I.D.A. Mark Tompkins est subventionnée par la DRAC Ile-de-France / Ministère de la Culture et de la Communication au titre de l'Aide à la compagnie et par la Ville de Paris.

© 2017 I.D.A. Mark Tompkins | Mentions légales | admin | Création web arborescencia