Spectacles et concerts

Enseignement et Recherche

Arbecey

Parcours


En 1978, grâce à Harry Sheppard, Mark Tompkins rencontre Steve Paxton et Lisa Nelson et le Contact Improvisation à la Ste Baume, lors un stage d’été de deux semaines. C’est le coup de foudre pour lui et une dizaine de stagiaires. Rentrés à Paris, ils fondent l’Atelier Contact afin de pratiquer et promouvoir cette danse. Pendant cinq ans, Mark Tompkins est très actif dans l’organisation de stages et de performances de Contact Improvisation et d’autres formes de « release techniques ».

À partir de 1979, Mark Tompkins commence à enseigner le Contact à Paris et en France et devient l’un des précurseurs du Contact Improvisation en Europe. Il voyage beaucoup, enseigne et performe un peu partout, avec notamment Steve Paxton, Lisa Nelson, Kirstie Simson. Petit à petit son centre d’intérêt se détourne du Contact Improvisation vers l’improvisation et la composition instantanée. Sa curiosité le conduit à explorer les relations entre danse et vidéo, danse et architecture, danse et lumière, danse et musique.

Dans les années 90, il organise des stages de composition instantanée avec des danseurs et chorégraphes très impliqués dans cette recherche : Julyen Hamilton, Frans Poelstra, David Zambrano, Alessandro Certini, Sasha Waltz et participe aux performances improvisées du groupe Klick Clique – un regroupement informel de danseurs et de musiciens - Frans Poelstra, Sasha Waltz, David Zambrano, Dietmar Deisner, Johannes Bauer, Tristan Honsinger… Il rencontre les portugais Nuno Rebelo, Vera Mantero, Joao Fiadeiro.

En 1998, il organise On the Edge – Un Festival d’Improvisation à Paris. Cet événement d’envergure est composé d’un stage intensif de trois semaines dirigé par Lisa Nelson, Steve Paxton et Simone Forti avec 50 participants et de dix jours de performances avec Lisa, Steve et Simone et aussi Vera Mantero, Joao Fiadeiro, Nuno Rebelo, Marco Franco, Julyen Hamilton, Carme Renalias, David Zambrano, Frans Poelstra. Il sera suivi d’une tournée à Strasbourg et Marseille.

En 2003, il propose Embody au Tanzquartier à Vienne, à la fois un festival de performances et un laboratoire pluridisciplinaire autour des questions du genre et de la naissance et la construction d’images complexes : avec Vera Mantero, Frans Poelstra, Milli Bitterli, Mara Mattuschka, Saskia Hölbling, Daniel Aschwanden, Barbara Kraus, Walter Lauterer, Pavel Braila, Miguel Pereira, Isabelle Ginot, Andrea B. Braidt, Claudia Bosse, Mihai Mihalcea, Robert Trappl.

Depuis 2002, la compagnie I.D.A. propose des stages d'été à Arbecey, petit village de Haute-Saône dans la région de Franche-Comté, accueillant une vingtaine de stagiaires venus de France, d'Europe et d'ailleurs. Ces stages intensifs d'une dizaine de jours sont co-dirigés par Mark Tompkins et un artiste invité pour l’occasion : Vera Mantero en 2002, Kirstie Simson en 2003 et 2004, David Zambrano en 2004, Benoît Lachambre et Frans Poelstra en 2005, Alain Buffard en 2006, Yves-Noël Genod en 2007, Gilles Toutevoix en 2008.

La spécificité de ces stages, et le lien que partage Mark Tompkins avec les artistes invités, reposent sur la pratique de l'improvisation et la composition instantanée, et une investigation autour de la (ré)présentation du corps. C'est aussi le désir que pendant le stage naisse un dialogue, où la complémentarité et la confrontation des deux enseignements puissent stimuler et questionner les stagiaires ainsi que les artistes eux-mêmes.

En plus des stages intensifs à Arbecey, il enseigne en France et à l’étranger.

L'utilisation des textes et photos présentés sur ce site sont protégés par les règles relatives à la propriété intellectuelle. Merci de nous contacter pour toute utilisation ou reproduction, même partielle, des éléments de ce site.

La Cie I.D.A. Mark Tompkins est subventionnée par la DRAC Ile-de-France / Ministère de la Culture et de la Communication au titre de l'Aide à la compagnie et par la Ville de Paris.

© 2017 I.D.A. Mark Tompkins | Mentions légales | admin | Création web arborescencia