BAMBI un drame familial

BAMBI un drame familial

CREATION 2017

 Version tout public

BAMBI un drame familial - Cie. IDA Mark Tompkins

I.D.A. MARK TOMPKINS

 

Avec

Anna Gaïotti
Gaspard Guilbert
Titouan Lechevalier
Mark Tompkins

Conception : Jean-Louis Badet 
Direction artistique : Mark Tompkins
Chorégraphie en collaboration avec les interprètes
Scénographie & costumes : Jean-Louis Badet
Musique : Gaspard Guilbert (violoncelle : Maxime Dupuis)
Lumière : Titouan Lechevalier
Textes : Olivia Rosenthal

Photos pages 3, 4, 5 : Gilles Toutevoix

Frans Poelstra : Regard extérieur
Production : Amelia Serrano, Yann Gibert
Administration : Yann Gibert

 

De 2010 à 2013, la compagnie I.D.A. créait Une Trilogie Américaine inspirée par l’histoire du théâtre américain de 1830 à nos jours. BLACK’N’BLUES, OPENING NIGHT et SHOWTIME abordaient respectivement les thèmes du racisme, du vieillissement et de la transmission, des troubles de l’identité et du genre, tout en interrogeant les notions de l’entertainment dans la performance contemporaine.

 

En 2015, LE PRINTEMPS initiait un nouveau cycle avec un spectacle plus abstrait autour de l’errance, de l’exil et de l’émancipation. Anna Gaïotti, Ananda Montange et Silvia di Renzio se dé/voilent au cœur d’un Orient fantasmé, tandis que Kamilya Jubran, compositrice et musicienne palestinienne, joue de l’oud et chante des poètes arabes contemporains.

 


BAMBI
un drame familial prolonge cette recherche sur l’ambivalence en explorant les notions du double, de gémellité et du rapport enfant/adulte en juxtaposant deux duos : un vieil artisan et son jeune apprenti et des jumeaux androgynes. Sommes-nous dans un monde de rêve d’enfants où de fantasmes adultes ? L’auteur, Olivia Rosenthal, nous accompagne avec des textes extraits de Dans le temps (1999) et Mécanismes de survie en milieu hostile (2014). 

 

Travaillant avec des mêmes éléments, nous allons faire deux spectacles : un tout public et un jeune public à partir de 10 ans. Tout en gardant l’ambiance, proche d’un conte d’hiver, certains textes et scènes seront transformés et/ou raccourcis. 

 

BAMBI un drame familial

Pour tout public

BAMBI un drame familial 

 

Jamais une nuit aussi noire et profonde. La neige crisse sous nos pas. L’aurore boréale et le froid qui transperce. Entre chien et loup, on distingue à peine les formes. La lune fait un clin d’œil ironique et nous donne un peu d’espoir. Un état d’urgence, un combat qui se prépare. Et l’incertitude de savoir de quel bord on est. Dans l’attente, fermer les yeux et laisser faire. 

             Jean-Louis Badet

 

BAMBI un drame familial - I.D.A. MARK TOMPKINS  

 

Le plateau, un cercle — île, piste de cirque, labo d’observation, chambre d’enfant — tout ça, rien de tout ça —, accueille le public tout autour. Tous les objets et les accessoires sont blancs. Au fond un castelet et une horloge qui marque le temps et accentue les déambulations apparemment sans but d’un vieil artisan et de son jeune apprenti. Maître de cérémonie d’un rituel étrange, l’artisan raconte des fables. Son apprenti est obsédé par l’installation et la manipulation des objets sonores et lumineux. 

 

BAMBI un drame familial 

Les Jumeaux, protagonistes et pantins de ce manège bizarre, élaborent des jeux enfantins, ludiques mais graves, qui rythment et structurent la pièce : L’Accouplement, L’Accouchement, L’Accomplissement. Ensemble, tous jouent et dansent dans cet huis clos fantasmé, rempli d’images et de paroles. Entre le monde enchanté de l’enfance et la nostalgie d’un monde perdu, ils réinventent les conflits, les jeux, la tendresse et les rires d’un temps où l’humanité se cache dans la faille.

BAMBI un drame familial - I.D.A. MARK TOMPKINS

Il faut ne pas sortir du cercle, et souffler chaud et froid sur scène, rimes sanglantes, confidents, ennemis cruels, rois-implacables, il faut se conformer au dérèglement des états et des cœurs, tenter tractations désespérées au dépens de l’intimité, se présenter sans cesse, s’exposer, il faut se tenir, sans quoi qu’adviendra-t-il de nos pensées, que sera notre vieillesse, pressé comme fruit mûr et jeté, peau sèche, dans les bois, c’est ce que je devine, ce que je sais. Celui qui ne se commet pas à la mort s’expose, au flétrissement de l’âme, à la bêtise, à la légèreté volatile de la matière, car ce ne sont pas les corps qui pèsent, ce sont les âmes.

Dans le temps d’Olivia Rosenthal 

 

BAMBI un drame familial - I.D.A. MARK TOMPKINS
BAMBI un drame familial - I.D.A. MARK TOMPKINS 

 

BIOGRAPHIES

Mark Tompkins

Après une série de solos et spectacles collectifs, il fonde la compagnie I.D.A. en 1983. Au fil du temps, sa manière unique de fabriquer des objets performatifs non identifiés est devenue sa signature. Solos et pièces de groupe, concerts et performances mêlant la danse, la musique, le chant, le texte et la vidéo sont les étapes de ce parcours initié dans les années 70 et poursuivi avec la complicité du scénographe Jean-Louis Badet depuis 1988. Son intérêt pour la composition en temps réel le mène à collaborer avec de nombreux danseurs, musiciens et éclairagistes. En 2008, il reçoit le Prix SACD de la Chorégraphie pour l’ensemble de son œuvre. Ses spectacles récents évoluent vers le théâtre musical : BLACK'N'BLUES (2010), OPENING NIGHT (2012), SHOWTIME (2013). En 2014, il crée VETER NOROSTI Un Vent de Folie au Théâtre Mladinsko à Ljubljana, Slovénie et en 2015, LE PRINTEMPS aux Rencontres internationales chorégraphiques de Seine-Saint-Denis.

 

Jean-Louis Badet 

Après des études de peinture à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris et de Perugia en Italie, il s’installe en 1970 au Danemark, où ses activités de peintre le conduisent à réaliser des décors et costumes avec des chorégraphes danois. De 1980 à 1992, il dirige l'association Espace Danse au sein de l'Institut Français de Copenhague qui produit et présente des chorégraphes français et internationaux. Depuis 1988, il est scénographe, costumier et collaborateur artistique de la Cie I.D.A. En 2010, il joue dans L’oubli, toucher du bois de Christian Rizzo.

 

Anna Gaïotti

Issue des arts visuels, elle développe un travail de performance depuis 2006. Sa recherche sur la relation du corps à l’écriture l’amène vers la danse. Elle se forge un univers visuel et un jeu clownesque qui bouscule les canons érotiques charnels et dissout les genres. Après l’École des Beaux-arts de Paris, elle intègre la formation ESSAIS au CNDC d’Angers. Elle travaille auprès du chorégraphe Mark Tompkins, des artistes plasticiennes Amélie Giacomini et Laura Sellies, la réalisatrice Véronique Aubouy et collabore avec des artistes visuels, musiciens et écrivains : Joël Andrianomearisoa, André S. Labarthe, Sarah Blum, Sébastian Riva. En 2015, elle créé sa compagnie Lov a lot. Sa poésie est publiée chez l’Échappée belle, elle dirige des manifestations artistiques au Performing Arts Forum.


Gaspard Guilbert

Sorti des Beaux-arts de Cergy en 2003, il participe au projet BOCAL de Boris Charmatz en 2004. Son parcours, passant d'un domaine à un autre, laisse les expériences interagir entre elles. Musicien pour des films, le théâtre et la danse, il collabore aussi avec des chorégraphes : Olivia Grandville, Boris Charmatz, Jérome Bel, Mohamed Shafik, Annabelle Pulcini, Meg Stuart, Anne Lopez… Fort de cette diversité, il mène également des ateliers avec des enfants et des adultes, des amateurs et des pros, où la musique, le geste et la parole donne la part belle à l'improvisation.

 

Titouan Lechavalier

Après un parcours d'ingénieur, il se forme à la direction technique à l'ENSATT. Longtemps passionné par le clown et la marionnette. Il fait ses armes comme régisseur et éclairagiste dans le théâtre jeune public avec la Cie Le Blé en herbe. Sa polyvalence et sa curiosité l’entraînent sur le chemin des arts numériques aux cotés notamment de la plasticienne Sylvie Melis et de la Cie Gravitation. En 2015, sa rencontre avec I.D.A. dans LE PRINTEMPS lui ouvre l’univers de la danse contemporaine.

 

Olivia Rosenthal

Auteur d’une dizaine de fictions, publiés aux Editions Verticales, qui mettent aux prises des personnages obsessionnels, inquiets, décalés, avec un monde dans lequel ils ne se reconnaissent jamais tout à fait. Ils s’attachent aux formes étranges des pensées d’un être incertain de son identité, entièrement livré à lui-même. Des extraits de Dans le temps (1999) et Mécanismes de survie en milieu hostile (2014) nourrissent BAMBI.  

 

BAMBI un drame familial - I.D.A. MARK TOMPKINS

 

Brouillon XXXII

Nous sommes arrivés au moment où c’est la neige qui dicte notre conduite, (…) Chasseurs nous partons, chapka, gants, bottes, fourrure, comme les trappeurs du grand blanc dont la barbe gèle et la peau durcit, chasseurs nous guettons notre proie, notre œil aigu la repère et la suit, nous admirons son pelage roux, son museau, ses oreilles, chasseurs nous la regardons s’éloigner sans un geste, chasseurs nous parcourons le monde, le territoire que nous arpentons pour nous conformer à la place qui nous a été donnée, il faut seulement connaître ce qu’on a à faire, à force de contempler le gibier on l’apprend, à force d’observer, à force de s’émerveiller, bonds de biche, les bois du cerf cela nous est égal de les posséder, car la vie des chasseurs au grand froid est faite de terriers découverts, de traces, du hurlement des loups en meute et de tous les récits que l’imagination s’invente pour, contre les éléments, faire front et bonne figure, pour épuiser sa peur et la laisser se déployer, parce que sans elle, nous ne saurions pas mesurer les distances, nous ne saurions pas ne pas nous en accommoder.

Dans le temps d’Olivia Rosenthal
BAMBI un drame familial - I.D.A. MARK TOMPKINS

 

BAMBI un drame familial
Création les 27 et 28 janvier 2017 au CCN de Tours

Une version jeune public sera crée le 24 janvier 2017 

 

Coproduction : 

Cie I.D.A., CCN de Tours, CCN Ballet de Lorraine, Le Gymnase CDC Roubaix Nord Pas de Calais, ICI-CCN de Montpellier Languedoc-Roussillon, CCN d’Orléans, Pôle Sud CDC Strasbourg, ADAMI 

 

La Cie I.D.A. Mark Tompkins est subventionnée par la DRAC Ile-de-France /
Ministère de la culture et de la communication  

 

Contact : Yann Gibert +336 88 04 78 30 

ida.mark@wanadoo.fr / www.idamarktompkins.com

L'utilisation des textes et photos présentés sur ce site sont protégés par les règles relatives à la propriété intellectuelle. Merci de nous contacter pour toute utilisation ou reproduction, même partielle, des éléments de ce site.

La Cie I.D.A. Mark Tompkins est subventionnée par la DRAC Ile-de-France / Ministère de la Culture et de la Communication au titre de l'Aide à la compagnie et par la Ville de Paris.

© 2017 I.D.A. Mark Tompkins | Mentions légales | admin | Création web arborescencia